Loge maçonnique "René Guénon"

N° 76, Grande Loge Suisse Alpina, à l’Or.·. de Lausanne

ACCÈS MEMBRES

Nul n'entre ici s’il n’est géomètre !

COMMANDES

Recherche

La Franc-Maçonnerie n'est ni une religion parallèle, ni même une religion de substitution : elle ne comporte, ni prosélytisme, ni évangélisme, ni sacrements. Le Franc-Maçon utilise la méthode maçonnique pour chercher réponse aux questions essentielles, comme par exemple la différence entre le bien et le mal, l'apport d'arguments dans la recherche de la vérité universelle, la connaissance de Soi … etc.

La Franc-Maçonnerie ne se considère pas comme étant en concurrence avec les religions et les philosophies qui apportent des réponses, elle se trouve simplement du côté du questionnement. Pour les croyants, elle peut approfondir leur foi.

Dès le début, la Franc-Maçonnerie a réuni des hommes ayant des convictions différentes et qui voulaient établir des liens avec ceux qui pensaient autrement qu'eux. C'est ainsi qu'au début nous trouvons différentes convictions religieuses. Dans notre Loge toutes les opinions religieuses et philosophiques sont admises. Des personnes qui n'appartiennent à aucune religion ou à aucun groupement idéologique peuvent en faire partie.

Il est néanmoins exigé que le Franc-Maçon soit toujours tolérant envers les opinions des autres. D'ailleurs ceux qui possèdent la réponse aux questions fondamentales ne trouveront rien dans une association dont la recherche est le caractère principal. Ceux qui préconisent des idées intégristes en quelque domaine que ce soit n'y ont pas leur place. Celui qui veut persuader les autres du bien-fondé de sa vision des choses agit en opposition avec la méthode maçonnique de travail. Le prosélytisme n'est pas maçonnique.

A l'opposé des tendances intégristes, nous trouvons des tendances humanistes. Les humanistes et les Francs-Maçons ont en commun des principes fondamentaux tels que :

  • Le respect des « Droits de l’Homme ».
  • Le respect de la liberté d'expression. Le respect des Lois naturelles.
  • Le respect de la personne humaine, inaliénable et souveraine.

En toutes circonstances la Franc-Maçonnerie préconise la rencontre entre les différentes convictions religieuses et philosophiques.

(Source : La partie du texte en question a été repris ou inspiré par celui de la Grande Loge de Belgique.)