Loge maçonnique "René Guénon"

N° 76, Grande Loge Suisse Alpina, à l’Or.·. de Lausanne

ACCÈS MEMBRES

Nul n'entre ici s’il n’est géomètre !

COMMANDES

Recherche

SYMBOLISME

animated phoenixArticles concernant la symbolique maçonnique

«la fonction transcendante du symbole réfère à la propriété qu'a le symbole de nous transformer par la réconciliation des opposés qu'il propose.» (Liliane Frey-Rohn, 1976).

Le symbole est là pour être approfondi dans ce qu'il a de plus caché, dépouillé de sa réalité exotérique pour livrer son sens ésotérique, distillé pour délivrer sa quintessence, sa signification occulte, abstraite, voire alchimique qu'il faut aller dénicher et décrypter au plus profond de nous-mêmes.

Le symbole permet un acheminement analogique de la pensée révélant les profondeurs de l'inconscient, en opposition au cheminement logique qui nourrit l'intelligence.


La Tradition Primordiale

Tradition

La tradition primordiale, appelée aussi "sophia perennis" ; quintessence de toute religion, serait la "Connaissance Universelle" d'origine non-humaine (apurusheya, suivant l'expression des upanishad [1]) d'où sont issues semble-t-il, toutes les traditions spirituelles de l'humanité.

Le pérennialisme ou traditionalisme

Encore appelé école traditionaliste [2]. C'est une école de pensée qui a puisé sa source dans les œuvres de René Guénon [3]. Les Pérennialistes considèrent ses préceptes de la Tradition comme étant immémoriaux et se retrouvant dans toutes les traditions initiatiques authentiques, la rapprochant notamment de l'ancienne expression hindoue Sanatana Dharma.

La notion de tradition primordiale a été particulièrement développée à notre époque et en Occident, notamment par l'œuvre de René Guénon. « L’œuvre de René Guénon, tout entière, a pour mission de ramener les hommes dans la voie de la régénérescence, pour leur permettre d’accéder à la connaissance universelle. Elle vient réveiller en eux la conscience de la raison d’avoir foi en Soi, et leur rappeler les étapes et les moyens de leur perfectionnement et de leur réalisation spirituelle. » (Jean Chopitel, Christiane Gobry, 2010) [4]. Sa thèse étant que l'ensemble des traditions, qu'elles soient de nature religieuse ou non, ont une structure associant exotérisme et ésotérisme.

Lire la suite : SOPHIA PERENNIS

Parole perdue

Émanation de  l'Anthropos, le Verbe ...

« Ces Images sont des Images primordiales en ce sens qu'elles sont entièrement propres à l'Espèce, et si un jour, elles ont pris Forme, leur apparition se confond avec le commencement de l'Espèce. » (Les Racines de la Conscience, 1954, C. G. Jung).

La Parole Perdue est la Langue unique, à l'Origine du Monde. Émanation permanente de l'Anthropos, le Verbe. « Je suis celui qui est ! ». Retrouver la Parole, c'est retrouver la Voix, ou la Voie, la Tradition [1] Originelle, Mémoire Collective et Patrimoine de l’Humanité. Symbolisée par un Grand Arbre, elle est issue d'une Révélation de l'Unité primordiale dont chaque Maître spirituel représente une branche diversifiée en différents courants des Langues et Cultures du Monde. Elle repose sur la Connaissance des Principes et Formes Archétypiques sous-jacents à toute manifestation de la Vie et assure le lien entre le Passé le Présent et l’Avenir et la pérennité de l’Espèce Humaine, par des points de repères invariants, face à l’Infini indéterminé de l’Espace, et à la mouvance fuyante du Temps.

Lire la suite : À LA RECHERCHE DE LA PAROLE PERDUE …

La voie de l'Initié ...

Arcane XIII Marseille

Parmi les archétypes les plus importants caractérisant la psyché humaine celui de la mort est un des plus significatifs car il est au cœur du processus de la conscience humaine.

La peur de la mort est aussi forte que la libido, l’instinct de vie. Elle est à l’origine de l’éveil à la spiritualité. Elle est la source de toutes les religions. La mort est à la fois un mystère et un secret inviolable. Le secret de la tombe est le même que celui du berceau.

Mais le mot arcane aussi, signifie secret, mystère et le mot Tarot signifie la voie ROYALE. Le Tarot est une quête qui par le passage de différentes étapes conduit à la richesse profonde de l'esprit et de l'âme. Les arcanes des différentes versions du Tarot sont un outil intéressant pour dévoiler ce qui est au-delà des archétypes et des symboles.

Les concepts élaborés par Jung au fil de sa vaste expérience de psychothérapeute, puis enrichis par de nombreux chercheurs contemporains, se retrouvent en écho dans la structure et la signification des arcanes du tarot. Ils expriment tout un champ d'archétypes et de symboles qui constituent et reflètent notre vie intérieure. S'agit-il d'une prédétermination et notre destin est-il écrit ? À travers son expérience de psychothérapeute, Jung ne le pense pas. En revanche, les sentiments et conceptions qui nous animent en profondeur façonnent notre vécu. Le tarot nous permet d'éclairer cette face cachée de la personne et de ses motivations internes. Instrument symbolique, il est catalyseur d'énergie et, peut-être, un révélateur et un guide.

Lire la suite : LA MORT

Dans le « Tao Te King » rédigé par Lao Tseu, il est écrit :
« Le Tao engendre Un.
   Un engendre Deux.
   Deux engendre Trois.
   Trois engendre tous les êtres. »
TriangleCette figure géométrique est la plus simple et c'est la première réalisable. Elle symbolise le chiffre trois, le ternaire. Trois est universellement un nombre fondamental. Il exprime les triades ou la Trinité, un ordre intellectuel et spirituel, en Dieu, dans le cosmos ou dans l’homme. Il synthétise la tri-unité de l’être vivant : Corps, Âme et Esprit, au sens de la Tradition primordiale. Il résulte de la conjonction du binaire ; l’opposition des contraires dans la dualité représentée par le chiffre deux. Le ternaire complète le binaire par le passage à la stabilité.

PythagoreEuclide1Les Grecs ont toujours affirmé avoir trouvé en Égypte et en Mésopotamie les matériaux de base pour leur astronomie et leur géométrie. Les premiers mathématiciens grecs  sont issus d’Asie Mineure. Le début du développement des mathématiques grecques s’est fait au carrefour de ces civilisations.

En géométrie, concernant les triangles, les pythagoriciens ont obtenu différents résultats sur la somme des angles d’un triangle, sur des figures régulières et commencé à développer ce qu’on appelle la méthode d’application des aires.

Le théorème d’Euclide repose sur une égalité de surfaces. En fait, on démontre que le carré sur l’hypoténuse se partage à l’aide de la hauteur relative à cette hypoténuse en deux rectangles "égaux" aux carrés sur les côtés de l’angle droit.

Lire la suite : SYMBOLIQUE DU TRIANGLE

Alchimie« La langue de l'alchimie est une langue de la rêverie, la langue maternelle de la rêverie cosmique. »
(Bachelard Gaston, La Poétique de la rêverie, 1960 P.U. F.)

Au moyen âge et jusqu’au XVIIe siècle, la littérature ésotérique qui se réclame de l’Alchimie et de la Kabbale, est à regarder avec bienveillance et avec attention pour une raison très simple : en ce temps là un conformisme pesant interdisait la pensée et surtout, la parole libre. Les recherches des savants, les raisonnements des philosophes et même les rêveries des poètes étaient sous étroite surveillance. Chacun devait regarder la réalité à travers les lunettes des clercs et chaque idée, avant d’être émise à haute voix, devait être convenablement tonsurée.

Le Tribunal du Saint Office qui, dans notre civilisation, a été le prototype de toutes les polices politiques de tous les régimes totalitaires, veillait à entretenir la pureté de la foi obligatoire et brûlait les impurs en place publique, à des fins pédagogiques.

C’est ainsi que de tout temps, la Vérité doit, pour se protéger, se couvrir de plusieurs couches de mensonges.

Lire la suite : L'ALCHIMIE, MYTHE OU RÉALITÉ ?