Le mat

La place du Destin dans l’Initiation maçonnique ou Donner un sens à sa vie !

Goethe a pu dire dans l’un de ses poèmes :

« Mais tant que tu ne comprendras pas
La loi de mort et de renaissance,
Comme un triste étranger, dans ce monde,
Tu suivras un sentier obscur. »

Si chacun de nous est venu, un jour, frapper à la porte du Temple, ce n’est pas vraiment par hasard. C’est que probablement, porteur d’un destin personnel, nous avons déjà entrevu l’espoir d’entreprendre une quête que l’initiation maçonnique, entre autre peut permettre, par l’utilisation de l’introspection, la pratique active de la fraternité et la connaissance des rites et symboles d’un syncrétisme de traditions anciennes et, notamment plus particulièrement, celle des bâtisseurs.

L'homme d'aujourd'hui, dans la crise des valeurs et les difficultés matérielles qu’il doit affronter dans le monde actuel, en ce troisième millénaire naissant dans la fureur et les soubresauts de l’agonie de l’ancien, ressent indéniablement un malaise et une privation. La société égoïste, matérialiste, dans laquelle il vit, où le seul maître est l’argent, le prépare mal à agir et à réagir. Le spectacle d'un déclin marqué par la mise en question de toutes les institutions et de toutes les valeurs, le désarroi de certains, l'expansion de fléaux écologiques ou sociaux qui se conjuguent pour mettre en péril la planète, l'édifice social et la volonté de le transformer, conduisent la plupart à une morne résignation fataliste ou sectaire…

Il est cependant, en chacun de nous, un besoin inné d'être utile à quelqu'un, de servir à quelque chose, de ne pas être venu pour rien. Si l'Homme ne sert à rien, dans un Univers inutile, qui ne va nulle part, alors, c'est à désespérer de la Création … Sans espérance, la vie n'a aucun sens. Alors, c'est peut-être par défaut, et surtout par intuition, qu’il faut croire intimement, que la vie a un sens, parce que l'Univers est beau, et que la beauté ne peut pas être inutile. Carpe diem ! [1]

En désespoir de cause, et quand bien même voudrait-on démontrer que l'Univers n'a pas de sens, il est plaisant de penser que c'est à l'Homme, partie intégrante et intelligente de l'U

nivers ou « Poussière d'étoiles » comme dirait Hubert Reeves, de lui en donner un. Dieu existerait-il si l’Homme n’existait pas ? L’un est l’autre n’ont-ils pas toujours été qu’un ?…

S'il n'a pas créé l'Univers, l'Homme aura au moins tenté de « créer du sens ». Chose qui lui est si nécessaire !… C’est peut-être ainsi qu’il faut penser que l’initiation permet au Franc-Maçon de trouver un sens à sa vie et de commencer sa propre histoire personnelle, son « chemin de vie », comme l’illustre si bien la symbolique de l’Arcanne 22 (ou Mat) du Tarot. Cette Lame est attachée à la lettre hébraïque « Shin » : Le Feu, La force vitale et active de la nature et du cosmos. La pénétration du principe universel au plus profond de la matière. La puissance de l'univers conférée à la plus infime substance.

Enfin, comme l'avait si bien formulé André Malraux : « Un homme est la somme de ses actes ». Ça, c'est une phrase qui a du sens ! Et qui peut donner du sens à une vie… Si l'initiation permet le passage symbolique des ténèbres à la lumière. Elle a pour principe premier de faire descendre l'homme en lui-même, afin qu'il redécouvre les dimensions de sa vie intérieure, sa place dans le cosmos et le sens de son destin.

Sans dogmatisme, sans préjugés, en dehors de toute idéologie, la Franc-Maçonnerie initiatique peut sembler miser ainsi sur l'homme, sur son destin et sur sa quête du Sacré, en supposant que chaque individu est porteur, en lui, d’un morceau de conscience de l'Univers pour être un acteur de la Création et non un spectateur passif et inutile.


[1] Horace, « cueille le jour présent ».