Loge maçonnique René Guénon

No. 76, Grande Loge Suisse Alpina

Get Adobe Flash player

ApprentiFranc-Maçonnerie & Développement personnel

Bien qu’aujourd’hui la Franc-Maçonnerie évoque fréquemment un espace de sociabilité regroupant de nombreux dirigeants politiques, économiques et culturels, il existe également une Franc-Maçonnerie initiatique, plongeant ses racines dans l’antique Tradition des bâtisseurs et fidèle à une haute vision de l’homme.

Cette branche de la Franc-Maçonnerie, cette obédience particulière a pour but l’évolution de l’humanité et aspire à participer au chantier universel, à la construction d’un monde en accord avec les lois de la Terre et du Ciel. Plongeant ses racines dans la culture initiatique des anciennes Traditions de l’Égypte et de la Grèce antique, influencées notamment, par la science pythagoricienne et la démarche templière, elle est riche en rituels, en symboles et se veut l’héritière d’un ancien savoir sacré, d’une science de la vie que l’humanité a progressivement oubliée.

La Franc-Maçonnerie est aujourd’hui une société vivante qui a évoluée. En initiant à ses mystères, elle convie ses membres à devenir des hommes capable de s'accepter et de penser par eux-même. Elle vise à former des initiés, c’est-à dire des hommes dans la plus haute acceptation du mot. Avec ses héritages et ses coutumes la Franc-Maçonnerie est un mode de vie.

La Franc-Maçonnerie est un courant humanisme séculier. C’est-à-dire, un courant de pensée se fondant sur la raison et l'éthique pour aider au développement personnel des individus et à l'amélioration de la société. Elle diffère des humanismes religieux car il n'est pas basé sur la croyance ou la soumission à un dogme religieux. Son principe est que les êtres humains sont naturellement capables de morale, qu’ils sont perfectibles et qu'ils doivent fonder leurs décisions sur la responsabilité et les conséquences éthiques plutôt que sur la croyance religieuse.

L’originalité de la franc-maçonnerie par rapport aux autres associations et institutions humaines tient à sa nature de société initiatique et à ses méthodes de travail. Elle n’est ni une secte (car elle n’a pas de doctrine à imposer aux autres hommes, ni un parti car elle ne cherche pas à conquérir le pouvoir), ni une Église, car, si elle se veut universelle, son prosélytisme est limité et n’exclut aucune croyance. L’initiation, dont les épreuves permettent au profane de devenir apprenti, puis d’accéder aux grades de compagnon et de maître, revêt à la fois une signification symbolique (la renonciation aux habitudes du monde et la découverte de la « lumière ») et une valeur éducative (la préparation au langage des symboles). Il ne s’agit pas de la révélation mystique de quelque absolu ésotérique, mais, plus simplement et sagement, de l’acquisition des moyens et des instruments de la recherche maçonnique. Plus qu’une simple cérémonie de réception, l’initiation engage le maçon à se libérer de ses préjugés, à se dépouiller de ses passions et à prendre une meilleure mesure de ses forces spirituelles et morales.

L’enseignement maçonnique n’est pas celui d’une doctrine, mais celui d’une méthodologie de la connaissance par le truchement des symboles : universels et intemporels, ils peuvent aider tous les hommes à mieux comprendre le monde sans imposer de préalable idéologique. Aussi bien, pour l’essentiel, le symbolisme maçonnique est-il celui des outils : équerre, compas, règle, ciseau, niveau, levier ; des formes : triangle, étoile à cinq branches ; des nombres : 3, 5, 7, ou des lettres ; et non pas celui des œuvres, sinon celui de la pierre brute, qui doit être taillée et polie, et celui du temple, dont la construction et l’embellissement mobilisent éternellement le travail des francs-maçons.

chaineQuelle place cet Ordre initiatique peut-il avoir dans le monde moderne? Sa mission peut être définie de la manière suivante. Chaque Franc-Maçon doit d’abord construire en lui un Temple qui doit être son propre chef d’œuvre. Un Temple par définition est le réceptacle du Sacré, c’est le Graal. Pour cela il faut vaincre l’ignorance, l’orgueil et le fanatisme, les trois démons de l’Homme. Nos symboles et nos rituels sont les outils qui permettent cette réalisation. Cette construction mentale permet à l’initié d’approcher une sérénité symbolisée par la Sagesse, la Force et la Beauté qui lui permettra de participer au chantier en apportant sa pierre. Ce chantier est la construction du Temple de l’Humanité. Par l’initiation, l’Ordre maçonnique éveille des hommes liés entre eux par l’idéal maçonnique qui est d’améliorer la condition humaine en l’affranchissant des dogmes qui asservissent l’humanité dans l’Ignorance, l’Orgueil et le Fanatisme. Voilà essentiellement ce que doivent combattre tous les Francs-Maçons de toutes obédiences sur la surface du globe. C’est cet idéal humaniste qui semble être l’essentiel de l’œuvre maçonnique et il est important de ne pas le perdre de vue.

De ce point de vue, notre Ordre traditionnel initiatique a toujours sa place dans le monde moderne car la tyrannie, le mensonge, la désinformation et le fanatisme sont toujours d’actualité. La technologie moderne a été un levier considérable pour aveugler, désinformer et maintenir les foules dans l’ignorance et le fanatisme. Les valeurs sont en pleine mutation à travers la globalisation et le métissage ethnique, social et mental. Des mythes fondateurs nouveaux apparaissent. On peut les deviner en filigrane dans la littérature, le cinéma, les médias. Il est du devoir de la Franc-Maçonnerie de s’en inquiéter de les identifier, de les étudier et de s’adapter à la réalité pour poursuivre son œuvre.

Dans notre société actuelle, marquée par la prédominance de l'activité communicationnelle, la réappropriation des rites, des mythes et des symboles qui leur sont liés est flagrante. Le « donné social », avec lequel chacun va structurellement compter, favorise l'engagement organique des uns envers les autres. C'est-à-dire une forme de tribalisme . La tribalisation  n'est pas un thème à la mode, c'est une réalité sociale qui est en train de se construire sous nos yeux. Preuve en est l'intérêt des écoles de marketing qui s'intéressent de très près à la compréhension de ces changements.

accueil5

Aujourd’hui, nos sociétés se construisent autour des réseaux, plus spécialement autour de tribus. Face à l’afflux d’informations qui nous bombarde jour et nuit, nous réagissons pour trouver du sens et ainsi naissent des mouvements tribaux, souvent très homogènes et très actifs. Les temps changent et les modèles hérités des sociétés industrielles ont fait leur preuve de leur obsolescence. Le recours à l'État pour apporter les solutions adéquates à ce qui se joue au cœur de la société civile se révèle tout aussi inopérant que les incantations et invites à une « participation citoyenne » mise à distance du pouvoir de régulation.

C’est à ce niveau que l’étude de la Tradition prend tout son sens. Elle ne veut pas dire être passéiste et allergique à la nouveauté. Cette étude permet surtout l’étude des mythes fondateurs de l’Humanité car ce fleuve impétueux et souterrain est celui qui construit les temples et les palais de demain. Nous, Francs-Maçons sommes des veilleurs de l’Humanité et nous devons scruter l’aube naissante des mythes créateurs de valeurs pour comprendre le monde qui est en train de se construire autour de nous.

Bannière
Bannière